Confiture du 21e siècle: la confiture crue ou crufiture

L’histoire de la conservation des aliments à travers les âges nous conduit de la confiture traditionnelle aux innovations modernes telles que la Cruefiture (confiture cure), reflétant une évolution passionnante de la préservation des saveurs naturelles des fruits.

Définitions de confiture et confiture crue

Le terme « confiture » trouve son origine dans le mot français « confire ». Ce qui signifie « cuire dans du sucre » ou « confire dans du sucre ». L’histoire de la confiture est un récit riche et évolutif, où le sucre a progressivement remplacé le miel en tant qu’ingrédient clé. 

La « cruefiture » quant à elle est une confiture préparée sans cuisson. Cependant, elle offrirait une manière de conserver les fruits aussi efficacement que la confiture traditionnelle, malgré l’absence de cuisson.

L’évolution de la confiture

Les différentes étapes de l’histoire de la confiture

  • Antiquité : les Grecs et les Romains font cuire des fruits dans du miel pour les conserver : La première recette écrite de confiture, utilisant le miel, est attribuée à Marcus Gavius Apicius, datant du 4e siècle après J.C. à Rome. Dont le livre est intitulé De Re Coquinaria (L’art de la cuisine).
  • Moyen Âge : la confiture est utilisée comme médicament.
  • Du XIe au XIVe siècle : Au cours des croisades, les croisés introduisent le sucre de canne, en Europe occidentale, vendu uniquement par les apothicaires.
  • XVIe siècle : la confiture reste un mets apprécié et réservé à la noblesse car c’est un produit de luxe.
  • XVIIe siècle : la confiture se démocratise et devient accessible à la bourgeoisie au fil du temps. Le sucre devient plus abordable. La confiture est fabriquée dans les maisons bourgeoises et dans les monastères.
  • XVIIIe siècle : la découverte du sucre de betterave rend la confiture plus abordable.
  • XIXe siècle : la confiture devient un produit industriel.
  • XXe siècle : la confiture continue de se développer.
  • XXIe siècle : La confiture crue, ou « crufiture », voit le jour en 2016 grâce à Fabrice Krencker. 

Cette nouvelle génération de confitures, dépourvue de cuisson, de gélifiants et de conservateurs, offre une alternative rafraîchissante et innovante aux confitures traditionnelles. La « crufiture » de Krencker permet de conserver la saveur des fruits crus tout en allongeant la durée de conservation, marquant ainsi une étape significative dans l’histoire de la préparation des confitures.

L’histoire de la crufiture

L’histoire de la « crufiture » remonte à 2011, lorsque Fabrice Krencker a entamé ses recherches. De 2012 à 2015, il s’est lancé dans un projet de recherche et développement aboutissant non seulement à une formulation garantissant la reproductibilité de la méthode de fabrication et donc à l’invention de la « crufiture ».

En 2016, il met au point une nouvelle génération de confitures sans cuisson, dépourvues de gélifiants et de conservateurs, capables de se conserver pendant plusieurs mois à température ambiante, à l’instar du miel. 

Cette conserve de fruits tartinable étonnante préserve l’essence des fruits crus, d’où son nom, « Crufiture ».

Ce succès est le fruit de trois années de recherche, en partenariat avec des étudiants du pôle agro-alimentaire de l’Université de Haute Alsace, l’association régionale Alsace Innovation, la Banque publique d’investissement (BPI France) ainsi que les laboratoires de l’Aérial (Strasbourg) et du Cétam (centre d’étude apicole de Moselle). Le procédé a été breveté en juin 2014 par l’INPI.

Cruefiture de plantes sauvages comestibles

La cruefiture de plantes sauvages comestibles représente une fusion passionnante de la nature et de la gastronomie. En utilisant des plantes sauvages telles que les baies, les herbes et les fleurs, la confiture crue offre une expérience gustative unique.

Les amateurs de cuisine sauvage vont trouver dans la cruefiture une façon délicieuse d’apprécier les richesses de la nature.

La confiture crue de plantes sauvages est une ode à la biodiversité et à la simplicité, offrant une expérience culinaire unique qui nous rapproche de la nature.

En effet, elle se démarque par sa capacité à créer des confitures 100% gratuites. Grâce à l’utilisation de plantes sauvages comestibles et les éléments naturels comme le soleil et le vent. Elle offre une opportunité unique de récolter les trésors de la nature pour créer des confitures délicieuses. Elle est sans coût supplémentaire, tout en préservant les saveurs, les vitamines et les minéraux.

La recette de la confiture crue

La méthode pour préparer de la confiture crue fascine, car elle laisse la nature faire son travail.

« Le mélange, constitué de 50% de fruit et 50% de sucre (comme pour les confitures de nos grands-mères), est étalé sur un plateau. Ce mélange n’est pas pasteurisé (produit cru), ce sont le soleil et le vent qui évaporent naturellement l’eau en excès. Grâce à un procédé breveté (formulations pour le dosage des sucres et le calcul de la quantité d’eau à évaporer, le tout contrôlé par pesage), la fabrication est reproductible. »

extrait de https://www.crufiture.com

Les étapes

Voici les étapes détaillées pour créer cette confiture crue « séchée au soleil » :

  1. Couper les fruits et ajoutez le sucre : Commencer par couper les fruits en morceaux et étalez-les au soleil. Ensuite, saupoudrer du sucre sur les fruits. Couvrez la bassine d’un torchon.
  2. Laisser le soleil agir : Le processus se déroule sans intervention humaine. Le soleil agit pour sécher les fruits, tandis que le vent chasse l’humidité des fruits.
  3. Au fil du temps, le sucre pénètre dans les fruits, incitant les fruits à libérer leur jus.
  4. L’eau contenue dans les fruits va s’évaporer progressivement.
  5. Attendre ou intervenir : Cependant, Fabrice Krencker préfère attendre environ sept heures pour que le processus se déroule naturellement. Toute fois, une alternative consiste à aider le processus en écrasant les fruits à la fourchette.
  6. Transférer dans un bocal hermétique : Une fois la préparation prête, la transférer dans un bocal en verre hermétique pour la conservation.
  7. Refroidir : Placer le bocal au frais avant de consommer la confiture crue.

Les calculs

« Calculer la quantité d’eau à évaporer « E » en fonction de la masse de fruit, de la quantité de sucre ajouté, de la teneur en sucre du fruit (mesuré par réfractomètre) et de la teneur totale en sucres voulue pour la confiture finie« 

Exemple : 3 kg fruits + 3 kg de sucre – 1 L d’eau d’évaporé = 5kg de crufiture

La marque cruφiture ®

Lorsque ces étapes sont correctement suivies, la confiture crue peut être conservée pendant plusieurs mois. Cette méthode unique permet de préserver la saveur naturelle des fruits et offre une durée de conservation prolongée. Une approche authentique et savoureuse pour préparer de la confiture crue.

source : https://vitrine.confituresduclimont.com/crufiture/


Publié

dans

par

En savoir plus sur Savoir Sauvage Touraine

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading